Les Collectivités forestières participent au séminaire annuel pour une Région à Energie Positive

Lundi 26 juin s’est tenu à l’Hôtel de Région à Toulouse le séminaire annuel “Occitanie à Energie Positive”, en présence d’une centaine d’élus, d’acteurs professionnels et associatifs.
Les Collectivités forestières Occitanie étaient présentes, afin de contribuer à cet ambitieux objectif en faisant de la filière forêt – bois locale un atout de développement des territoires occitans.

En effet le développement local de filières d’avenir telles que la construction bois, le bois énergie, la gestion durable des forêts, la préservation de la biodiversité (extra) ordinaire, la capacité de stockage carbone en forêt, sont autant de leviers qui participeront à faire de la Région Occitanie la première Région à Energie Positive.

A travers la démarche REPOS lancée en février 2017, la Région Occitanie vise, à l’horizon 2050, l’objectif de réduire ses besoins énergétiques au maximum par la sobriété et l’efficacité énergétiques, et de les couvrir par les énergies renouvelables locales.

En introduction, Agnès LANGEVINE, vice-présidente de la Région, déléguée à la transition écologique et énergétique, a présenté l’engagement politique et stratégique de la Région, impliquant les acteurs des territoires : collectivités, associations, citoyens. Quelques axes forts de cette démarche ont été précisé tels que la rénovation énergétique des bâtiments, la formation professionnelle, le développement des ENR intégrant le biogaz, la stratégie pour la mobilité, ….  Afin de trouver des financements complémentaires pour la mise en œuvre de ces démarches territoriales (REPOS, PCAET, …) l’association nationale des Régions est en négociation avec les ministères pour rediriger 10% de la fiscalité Carbone sur les territoires.

La matinée a été consacrée à des présentations sur les actions mises en œuvre, les résultats attendus de cette démarche, et la présentation de la nouvelle Agence Régionale de l’Energie et du Climat (AREC) outil opérationnel pour soutenir les initiatives.

L’après-midi s’est poursuivi avec 3 tables rondes autour de sujets tel que « Les enjeux pour le climat, l’environnement et la santé », « Les complémentarités entre les sources d’énergies » et « Comment placer le citoyen au cœur de cette démarche ».  Lors de cette dernière table ronde a été souligné l’importance de la coopération entre l’urbain et le rural sur l’énergie et l’alimentation dans une démarche de réciprocité. Une thématique que les Collectivités forestières travaille depuis plusieurs années, en plaçant la filière forêt bois locale comme un levier de coopérations entre territoires, pour contribuer au développement de tous.