VOS PROJETS EN BOIS LOCAL VALENT PLUS QU’ILS NE COUTENT

Vendredi 13 septembre 2019

Maitres d’ouvrages publics, nous mesurons la valeur de vos investissements ! Parce que les élus ont pour devoir d’agir pour promouvoir l’intérêt général à long terme, ils ne peuvent prendre leurs décisions qu’à l’aide du seul aiguillon financier. Donner de la valeur à ce qui n’a pas de prix est l’objet d’un outil d’Analyse des Retombées sur les Territoires (ART), développé par les Communes forestières.

Basé sur une méthode proposée par le cabinet d’évaluation BIOM Work, l’indice ART indique le retour au territoire de l’investissement généré par une construction en bois, en termes économique, social et environnemental.

Construire avec des matériaux locaux, transformés et mis en œuvre par des entreprises du territoire induit de fait un retour direct au territoire. Les activités économiques locales permettent de faire fonctionner d’autres activités et l’argent investi bénéficie donc indirectement au territoire. Cela parait logique et pourtant, ce n’est pas l’évidence sur tous les projets. L’indice ART quantifie précisément ce retour et surtout permet de le comparer à d’autres choix (bois non local ou acteurs intervenants plus lointains).

En plus de ces éléments factuels, l’indice ART tient compte des effets induits par les investissements publics dans la construction et l’aménagement en bois, dans leur environnement direct. Gestion forestière, transformation, choix des architectes et des entreprises, pollution liée au transport, stockage du CO2 à long terme et effet de substitution sont autant de critères que l’indice ART prend en compte.

Une première phase d’évaluation est en cours sur 15 projets. Sans surprise, les premiers résultats confirment le net avantage de la construction en bois local mis en œuvre par des entreprises locales pour les collectivités territoriales. 89% des dépenses engagées dans un projet d’aménagement ou de construction en bois local bénéficient directement aux territoires sous formes d’activité économique et de préservation de l’environnement. A l’opposé, un investissement dans un projet en bois de provenance internationale, mis en œuvre par des entreprises françaises, n’aura qu’un taux de retour de 28%.

Les Collectivités forestières sont à la disposition des élus pour simuler avec eux les effets de leurs investissements. Cela pour leur apporter des éléments d’argumentations tangibles et pour orienter leurs dépenses dans le sens de l’intérêt général.

Informations et renseignements :

Brice ROUAN

06 19 33 34 36 / brice.rouan@communesforestieres.org