COLLECTIVITES FORESTIERES OCCITANIE

RENCONTRE AVEC LE SENATEUR CABANEL : LE BOIS LOCAL AU CŒUR DE LA RELANCE

Vendredi 26 Juin

Le 19 juin dernier, Francis CROS a accueilli à La Salvetat-sur-Agoût, le Sénateur de l’Hérault, Henri CABANEL, membre de la Commission DETR.

L’occasion pour nous de présenter notre Plan de Relance, axé prioritairement sur la commande publique et l’utilisation de bois local tracé.

La discussion a longuement porté sur le Plan de relance porté par les 6 000 élus des communes forestières.

Le levier de la commande publique en est l’axe principal. Avec un encouragement fort à utiliser du bois local mis en oeuvre par des entreprises françaises dans les territoires ; la bonification de la DETR pourrait être un formidable déclencheur.

Notre message est clair: la relance passera par la relocalisation, la valorisation territoriale et le développement durable.

« Par cette délibération, vous soutenez l’emploi local et les territoires, en prenant part activement à la lutte contre le changement climatique »

Face aux défis de l’adaptation au changement climatique, le secteur forêt-bois est non seulement stratégique pour la France, mais la relocalisation de la transformation d’une ressource renouvelable encore plus

Allons plus loin ! Relocaliser l’approvisionnement des entreprises de transformation du bois doit favoriser les circuits de proximité et dynamiser le tissu économique, notamment des territoires ruraux. Ce crédo économique met en cohérence toute la réponse à la transition écologique, en particulier dans les domaines de la construction et de l’énergie.


9 mesures concrètes pour contribuer à la relance

1 ▪ cibler en priorités les petites collectivités de moins de 10 000 habitants et les bailleurs sociaux publics pour mettre en oeuvre des projets de construction, rénovation, extension, aménagement intérieur et extérieur en bois des territoires français ou incluant du bois local

2 ▪ donner et amplifier les moyens règlementaires pour l’utilisation du bois local et français dans les projets, les marques collectives de certification collective adossées à des systèmes de traçabilité à 100%

RDV sur le site de Bois des Territoires du Massif Central

3 ▪ inciter les maîtres d’ouvrages publics à utiliser du bois local et français grâce à :

– l’étude systématique de la solution bois local dans leurs projets ; en s’appuyant sur l’outil d’Analyse des Retombées territoriales (ART) pour mesurer l’impact direct des investissements des collectivités sur leurs territoires.

– Des bonifications financières pour les projets bois local et français : certains départements ont déjà mis en place des bonifications de DETR

Plus on utilise du bois local et français dans un projet, plus les retombées économiques, sociales et environnementales sont fortes pour le territoire.

4 ▪ apporter un soutien juridique et financier aux dispositifs de garantie d’origine des bois,  pour consolider toute la chaîne de traçabilité, de la ressource forestière au produit fini.

5 ▪ ouvrir un droit à l’expérimentation dans les marchés publics, pour décloisonner les seuils et établir des clauses de mise en valeur des ressources bois locales, de choix de produits de proximité. L’outil ART permettrait de tester ce critère dans les marchés publics

6 ▪ favoriser les réseaux de chaleur et chaufferies bois de petites et moyennes puissance

7 ▪ lancer une expérimentation et la R&D sur des unités de petite cogénération bois implantées dans des collectivités avec un approvisionnement local.

9 ▪ déployer un programme d’aides, simple et opérationnel, en faveur du renouvellement, de l’amélioration et de l’adaptation des forêts


Pour plus d’informations, contactez-nous :
Philippe LONJON – Directeur
06.78.11.75.83 – philippe.lonjon@communesforestieres.org