Le réseau des Territoires Forestiers

Le réseau des Territoires Forestiers

Les démarches territoriales sont le fer de lance de la stratégie des Collectivités forestières Occitanie. Elles regroupent l’ensemble des outils opérationnels, pilotés par les élus, à l’échelle d’un territoire, pour coordonner les actions ayant trait à la forêt, la valorisation du bois et l’économie du territoire. Ce réseau est un lieu privilégié d’échanges et de discussion avec les institutionnels régionaux que sont la DRAAF et la Région Occitanie.

Depuis notre création, nous animons le réseau des territoires forestiers, comprenant les territoires portant une stratégie territoriale forestière. La participation au réseau est à la volonté du territoire, aujourd’hui il comprend plus de vingt territoires.

Depuis les Chartes Forestières de Territoire, intégrées dans la Loi d’Orientation Forestière de 2001 les Communes forestières ont évolué et parcouru du chemin.
Ces dernières s’ouvrent à de nouvelles approches, le dénominateur commun restant l’intégration de la filière forêt-bois dans les politiques publiques, pour en faire un vecteur de développement pour tous les territoires.


Carte des CFT en Occitanie (octobre 2018)                 Carte des démarches en Occitanie (octobre 2018)

Ce réseau est un lieu de rencontres et d’échanges, à la fois politique et technique. Les rencontres sont régulières avec des formats permettant de partager les expériences et de travailler ensemble :
► à la formalisation de contribution pour l’élaboration des stratégies régionales sectorielles (PRFB, Contrat de Filière) ou transversales (Occitanie 2040)
► au renforcement des outils stratégiques comme les Chartes Forestières de Territoire.


 

Le premier Contrat de Réciprocité forestier de France

Le premier Contrat de Réciprocité forestier de France
Initié par les Collectivités forestières Occitanie, Montpellier Méditerranée Métropole et la Communauté de Communes des Monts de Lacaune et de la Montagne du Haut Languedoc ont signé le premier contrat de réciprocité forestier de France.

Ainsi, la filière forêt bois se positionne comme un vecteur de coopération entre les territoires. Pour preuve, les élus de Montpellier Méditerranée Métropole et de la Communauté de Communes des Monts de Lacaune et de la Montagne du Haut Languedoc se sont accordés autour d’axes de réflexion partagés:

  • la pérennisation de la filière bois énergie : structuration de la filière amont de production, conclusion de contrats d’approvisionnement de moyen terme, développement et diversification de l’utilisation du bois énergie avec la poursuite de la réalisation d’un parc de chaufferie de dernière génération de grande capacité pour le chauffage urbain, la mise en place de chaufferies de petite et moyenne capacité pour les équipements publics, la promotion de solution bois énergie dans l’habitat individuel;
  • le renforcement de la filière bois-construction: sensibilisation de l’ensemble des acteurs, référence à la marque «bois des territoires du Massif Central» dans les consultations, formation des acteurs, réalisation de bâtiments publics de références : écoles, crèches, logements collectifs;
  • le développement d’une filière locale de mobilier bois intérieur et extérieur : référencement des produits, des entrepreneurs, des producteurs et des revendeurs locaux, mise en synergie des acteurs de la filière bois, des designers et des architectes locaux, lancement d’appel d’offres et constitution de groupements d’achats «mobilier bois»;
  • la mobilisation de moyens financiers innovants pour agir en faveur du reboisement, de la préservation de la biodiversité et de la compensation carbone.