COLLECTIVITES FORESTIERES OCCITANIE

FIBRE EXCELLENCE : LES ÉLUS GARDOIS EN RESPONSABILITÉ POUR L’AVENIR

Mercredi 14 Octobre 2020

La Papeterie Fibre excellence à Tarascon (13) est en redressement judiciaire depuis peu. À l’initiative du Président des Communes forestières du Gard, Cédric CLEMENTE, les parlementaires, intercommunalités, FNB (Fédération nationale du bois), Fibois, Conseil Régional, Conseil Départemental, CCI du département ont été réunis le 12 octobre pour trouver des solutions de court et moyen termes.

La Papeterie Fibre Excellence à Tarascon (13) en redressement judiciaire depuis peu

Une solution temporaire a été trouvée par l’État pour faire fonctionner l’usine pendant 6 mois. Pour autant, les entreprises ne sont pas encore payées des livraisons des mois précédents, leur imposant des avances de trésorerie intenables pour certaines d’entre elles.
Les élus, au travers des communes, mais également des intercommunalités qui ont la compétence économique sur leur territoire, cherchent des solutions.

C’est dans cette optique que Cédric CLEMENTE, Président de l’association des Communes et Collectivités forestières du Gard a réuni les parlementaires, intercommunalités, Syndicat des récoltants forestiers, Conseil Régional, Conseil Départemental, CCI du département le 12 octobre. Les services de l’État étaient également présents, tout comme la Fédération Nationale du Bois et la Fédération Nationale des Communes forestières.

Échanges entre les acteurs pour trouver des solutions de court et moyen termes

De court terme tout d’abord pour aider les entreprises à passer le cap des prochains mois. Celles-ci représentent des emplois en milieu rural et une économie au sein des territoires que les élus ne souhaitent pas perdre en cette période. Les entreprises ont indiqué qu’elles préféraient être payées de leurs encours plutôt que de bénéficier d’avance de trésorerie qu’elles devront rembourser plus tard. D’autres solutions sont possibles, mais les élus et professionnels ont indiqué que les délais admiratifs sont parfois déconnectés de l’urgence de la situation.

Sur le moyen terme, l’ensemble des acteurs a pris conscience qu’il était nécessaire de travailler à une diversification des débouchés. Ceci permettra de se prémunir de situations identiques avec un seul gros débouché pour les bois.
L’ensemble des acteurs gardois a évoqué le besoin qu’une cellule de crise départementale soit mise en place à l’échelle des intercommunalités pour trouver des solutions rapides à cette situation dans un premier temps, et construire l’avenir dès que les difficultés immédiates seront résolues.

Les Élus sont en charge du développement économique et de l’aménagement du territoire. Nous devons assurer la pérennité de nos emplois sur le court et le moyen termes à l’échelle du département du Gard 

Cédric Clemente

Pour plus d’infos, contactez nous :
John PELLIER – Directeur Adjoint des Collectivités forestières Occitanie
06.13.55.09.10 – john.pellier@communesforestieres.org