COLLECTIVITES FORESTIERES OCCITANIE Pyrénées Méditerranée

Les Communes forestières rencontrent Emmanuel MACRON sur les incendies

Mardi 6 juin 2023

Vendredi 2 juin, Emmanuel MACRON s’est rendu sur la base de la sécurité civile à Garons (30) pour le lancement de la campagne feu de forêt dans le Gard.

Cédric CLEMENTE, Président de l’association des Communes et Collectivités forestières du Gard était présent à la demande de Mme Marie-Françoise LECAILLON, Préfète du Gard. Une belle opportunité pour présenter les actions que mènent les Communes forestières au bénéfice des élus. Il a également exprimé les fortes attentes des élus locaux !

Visite présidentielle dans le Gard


Emmanuel MACRON s’est rendu sur la base de la sécurité civile à Garons pour le lancement de la campagne feu de forêt dans le Gard.

Cédric CLEMENTE, Président de l’association des Communes et Collectivités forestières du Gard était présent à la demande de Mme Marie-Françoise LECAILLON, Préfète du Gard.

Après les présentations d’usages, Cédric CLEMENTE a échangé avec le Président de la République.

Cela a été l’occasion de présenter l’ensemble des actions que mènent les Communes forestières au bénéfice des élus. Plusieurs outils ont été développés pour faciliter la mise en œuvre des Obligations légales de débroussaillement.

Ils sont disponibles dans notre espace débroussaillement du site : https://www.collectivitesforestieres-occitanie.org/portfolio/les-obligations-legales-de-debroussaillement/

Le Sud de la France, de manière générale, bénéficie d’un grand retour d’expérience sur ce sujet.

Au-delà, Cédric CLEMENTE a rappelé le contexte de la forêt en zone méditerranéenne. Certains secteurs sont producteurs de bois. Pour d’autres, il s’agit d’une forêt non productive. Pour autant, elle apporte une multitude de fonction essentielle. En effet, la forêt capte du carbone, limite l’érosion, purifie l’air, structure les paysages, accueille une biodiversité importante et fournit du bois, etc… C’est ce que l’on appelle la multifonctionnalité.

Un incendie dans ces forêts mettrait à plat l’ensemble de ces fonctions. Il inverserait même complètement les bénéfices de la forêt.

Il est donc essentiel de travailler localement pour éviter un tel sinistre. Sauf que la forêt se situe essentiellement en secteur rural. Les collectivités locales n’ont bien souvent, pas les moyens d’investissements à la hauteur de l’enjeu.

Cédric CLEMENTE a donc demandé à Emmanuel MACRON à ce que l’Etat entendent ces difficultés et apporte le soutien de l’Etat face à ces enjeux.

L’Aquitaine a été sous les projecteurs l’été dernier au regard des gros incendies qu’ils ont subis. Pour autant, le sud n’a pas été épargné avec 4 fois plus de départ de feu. Par contre, l’organisation du SDIS et les moyens apportés par les collectivités locales pour créer les pistes et assurer la prévention sont sans commune mesure. C’est ce qui permet au sud de la France de passer des étés avec moins d’hectares brulés. Le risque augmente chaque année. Il nous faut des moyens pour rester à un bon niveau. Sans cela, nous aurons des feux comme l’Aquitaine tous les ans ! ».

Cédric CLEMENTE

En plein réchauffement climatique, dans une période où l’Etat doit respecter ses engagements, la forêt joue un rôle de première ligne. Emmanuel MACRON a été sensible aux arguments avancés.

La Fédération nationale travaille déjà avec le Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire (MASA) sur ces sujets qui sont amenés à se renforcer dans les années à venir.

Enfin, Cédric CLEMENTE a expliqué le travail engagé par sa commune sur ce sujet en lien avec le programme de la FNCOFOR : « Dans 1000 communes, la forêt fait école ».

Nous avons eu un bon échange avec le Président Emmanuel MACRON. Il a été sensible aux attentes des élus de terrain. L’histoire nous dira si les moyens seront mis en face de l’enjeu à venir. Il est important que chaque partenaire que sont l’Etat, le Conseil Régional et le Conseil départemental, se coordonne pour être encore plus efficace. 

Cédric CLEMENTE

Cette participation s’inscrit dans un travail commun mené depuis plusieurs années avec les partenaires de la DFCI que sont la DDTM du Gard, le conseil départemental du Gard, le SDIS du Gard, et l’ONF. Ce travail partenariat de chaque instant permet de faire avancer la dynamique pour répondre au plus près des problématiques locales. L’ensemble avec des actions menées se sont également en plein échanges avec les 2 autres associations d’élus du Gard : Philippe RIBOT pour l’association des Maires et Sylvain ANDRE pour l’association des Maires ruraux du Gard.