HALTE AUX IDEES FAUSSES : LE VRAI / FAUX DU BOIS-ENERGIE

Mercredi 27 mai 2020

Utiliser du bois pour le chauffage est polluant ? Il serait à l’origine de la déforestation de nos forêts ? Faire un feu avec du résineux est déconseillé ? Beaucoup d’idées gravitent autour du bois-énergie. Mais sommes-nous vraiment sûrs qu’elles soient toutes avérées ? Décortiquons ensemble ce qu’il en est vraiment.

Une chaufferie bois produit beaucoup de fumée : FAUX

Nous avons souvent en tête les traditionnelles cheminées à foyer ouvert qui sont effectivement assez polluantes. Une chaufferie automatique au bois, qu’il soit déchiqueté ou sous forme de granulé, permet une combustion contrôlée et optimisée. Elle répond à des normes d’émission strictes avec souvent un traitement de fumée pour les plus grosses installations.

Une chaufferie automatique au bois permet une combustion contrôlée et optimisée.

Qui dit « combustion du bois », dit « production de gaz à effet de serre » ? OUI MAIS…

Le CO2 rejeté pendant la combustion du bois issu de forêts gérées durablement est fixé par la croissance des arbres de ce même type de forêt. Ainsi par l’utilisation de bois nous tendons vers la neutralité carbone à l’échelle de la croissance d’un arbre, soit en moyenne 50 ans.

Le bois issu de résineux est déconseillé. Il se consume très vite avec une montée en température rapide et engendre un entretien plus régulier des installations. FAUX

Là encore, comme précédemment, nous parlons uniquement de chaudières automatiques. Dans ces conditions de combustion contrôlée, que nous utilisions du feuillu ou du résineux, le contenu énergétique est quasiment identique à la tonne ! Pour un taux d’humidité identique, le résineux serait même légèrement plus calorifique. La combustion est donc constante et n’engendre pas plus d’entretien. Ceci n’est pas vrai pour une cheminée ouverte ou la combustion n’est pas contrôlée.

Avec une chaudière automatique, la valeur énergétique du bois de feuillu ou du résineux est la même. L’entretien est identique.

Le bois-énergie issu de nos forêts contribue à la déforestation. FAUX

Tout d’abord parce que la forêt française n’est pas victime de déforestation. Bien au contraire. En Occitanie par exemple, son taux d’accroissement est de 1.2 %, soit 1 m3 de forêt en plus toutes les 3 secondes ! De plus, la combustion étant optimisée, la consommation de bois est très largement diminuée par rapport aux anciennes chaudières et cheminées ouvertes ! Enfin, en France, la règlementation sur la forêt est bien encadrée et évite globalement la déforestation, bien réelle, que subit certains autres pays.

Le bois-énergie contribue à la gestion durable des forêts et au recyclage des déchets industriels

Chauffer au bois coûte plus cher. PAS FORCEMENT

Le bois possède beaucoup d’avantages comparé aux énergies fossiles utilisées traditionnellement. Son prix est relativement stable dans le temps et est parfois moins cher par rapport à ces dernières. Par ailleurs, le coût de fonctionnement des chaufferies bois est faible comparé aux énergies fossiles et une chaudière automatique au bois ne demande pas plus d’entretien qu’un autre type de chaudière. Parallèlement, le bois permet de valoriser une ressource locale, aux bénéfices économiques du territoire alentour, ce qui n’est pas le cas des énergies fossiles que nous utilisons.

Le bois est une énergie bon marché et compétitive. C’est la première énergie renouvelable de France et un produit local.

Elu.e.s, contactez-nous, nous vous accompagnons de A à Z pour vos projets bois-énergie !

Les Collectivités forestières Occitanie animent la mission bois-énergie sur les départements du Gers, de la Haute-Garonne, de l’Hérault et des Hautes Pyrénées. Sur ces départements, nous sommes directement animateurs pour le développement du Bois-énergie.

Pour plus d’informations :

POUR LA HAUTE-GARONNE :

POUR LE GERS :

POUR L’HERAULT :

POUR LES HAUTES-PYRENEES :