RESULTATS DE NOTRE ENQUETE : PRES DE 200 ELUS SE SONT EXPRIMES

Jeudi 4 juin 2020

Lancée au début du confinement, notre enquête a permis à près de 200 élus de s’exprimer sur la façon dont ils ont fait face à la crise. C’est d’abord le rôle et les responsabilités des Maires qui ont posé le plus de questions. Cette enquête pointe aussi l’inquiétude des élus face à l’augmentation du risque incendie. Elle met également en avant des dynamiques locales vertueuses, notamment en milieu rural, où commande publique et circuits-courts limitent les dégâts causés par la crise.

Fermetures des espaces publics naturels, suivi de livraison des chaufferies-bois, arrêts des chantiers de construction, restrictions des exploitations forestières et suspensions d’activités industrielles et commerciales, les acteurs de la forêt et du bois n’ont pas échappé aux dures conséquences de la pandémie de Covid-19, que la forêt soit domaniale, communale ou privée.

Malgré tout, plus de la moitié des projets de construction bois publics ont pu être, en partie, maintenus grâce à la dimension locale de ces initiatives. Les installations de chauffage au bois publiques (chaufferies et réseaux de chaleur) n’ont pas subi de coupure d’approvisionnement malgré la crise.

L’usage de la ressource en bois, dans une logique de circuit-courts, démontre la capacité de résilience des territoires dans une crise telle que celle que nous traversons.

Pour l’avenir, les principales préoccupations des répondants ont porté d’une part, sur leurs responsabilités d’élus, pour assurer l’accès en forêt et concilier les usages après la crise. D’autre part, l’analyse de l’enquête met en avant la question sensible des feux de forêts qui impacte fortement notre région et qui voit son risque accru cette année du fait de l’annulation des actions de sensibilisation et d’entretien des espaces forestiers (Obligations Légales de Débroussaillement) depuis la période de confinement. D’ores et déjà, nous mettons en œuvre plusieurs actions pour y répondre :

  • Nous adaptons notre programme de formations et vous proposons des webinaires « en ligne » sur ce thème début juillet.
  • Nous avons réalisé une affiche présentant ce qui est autorisé ou non, téléchargeable gratuitement pour permettre un affichage dans toutes les mairies qui le souhaitent.
  • Nous avons adressé un courrier d’alerte aux Ministres de l’Intérieur, Christophe CASTANER et de la Cohésion des territoires, Jacqueline GOURAULT

Les résultats de cette enquête ont permis à notre Président, Francis CROS, lors de son échange avec le député du Gers, Jean-René CAZENEUVE, chargé par l’Etat d’une « mission d’évaluation de l’impact de la crise sur les finances locales », de porter la voix des élus de la région Occitanie. Nous les avons également relayés auprès du Préfet de Région et de la Présidente de Région, pour contribuer au grand Plan de Relance régional.

Cette parole de terrain est précieuse pour nous qui vous représentons au sein des différentes instances de crise.

Désormais, nous insistons sur la façon de se tourner vers l’avenir. Plus de 80% des conseils municipaux sont en place en Occitanie. Chaque élu a les moyens d’être un formidable déclencheur, catalyseur, pour le devenir de la filière forêt-bois en Occitanie et par ce biais, œuvrer pour le développement de l’ensemble des territoires d’Occitanie, tout en luttant contre le changement climatique et en préservant l’environnement : utilisons du bois local dans la commande publique !

Elus, vous pouvez agir et soutenir notre démarche, en relayant notre contribution et en vous engageant pour le bois local et les circuits-courts !
Pour en savoir plus, cliquez ici !

Pour plus d’informations, contactez-nous !
occitanie@communesforestieres.org
04.11.75.85.17