CONSTRUIRE EN BOIS LOCAL, QUEL IMPACT POUR VOS TERRITOIRES ?

Jeudi 27 février 2020

15 projets ont été décryptés par les Collectivités forestières. Grâce au calculateur ART – Analyse des Retombées Territoriales – nous mesurons l’impact de vos investissements en tant qu’élus pour vos territoires.

Le calculateur ART : un outil innovant à disposition des élus pour valoriser leurs projets

Les choix des élus pour construire leurs bâtiments (provenance des bois, localisation de leur transformation et des entreprises, etc.) ont un impact sur les retombées de leur territoire, qu’elles soient économiques, sociales ou environnementales.

Le coût d’investissement d’un projet est généralement perçu comme une charge financière. Mais lorsqu’il est réalisé avec du bois local et par des entreprises locales, notre étude met en valeur des retours pour le territoire qui rendent cette perception bien réductrice. C’est en tout cas ce que traduit l’analyse des 15 projets que nous avons étudiés.

Le calculateur ART est un outil simple et efficace, exprimé sous forme d’indicateurs, qui permet de mettre en évidence des retombées territoriales qui jusque-là n’étaient qu’intuitives.

Pour en savoir plus sur l’outil ART, rendez-vous sur la page Action dédiée

Que retenir de cette étude ?

L’analyse, que nous avons menée en Occitanie en 2019 sur 15 projets de construction mettant en œuvre du bois, offre un nouvel éclairage qui pourra bénéficier aux projets à venir.

Au total, ces projets capitalisent 9 394 m² de surface de plancher. Ils représentent plus de 23,2 millions d’euros investis dont 4,7 millions d’€ (20%) dans les lots bois. Pour chacun de ces projets, l’origine des bois et des entreprises sont variées. Les retombées économiques mesurées pour les territoires. Pour le seul lot bois, elles sont de 3 millions d’euros. Ce même lot a généré 31 emplois. On constate que l’utilisation de ce matériau a, en outre, permis d’éviter près de 1700 tonnes d’émissions de CO2 et de stocker durablement 1600 tonnes de CO2.

Dans les projets concernés, l’impact lié à l’utilisation de bois d’origine locale mis en œuvre par des entreprises locales est clairement mis en évidence.

L’exploitation des résultats de l’analyse des 15 projets nous montre qu’ 1,1 million d’euros supplémentaires auraient pu revenir au territoire sous la forme d’aménités économiques, environnementales et d’emploi non délocalisables, si l’option du bois local avait été retenue. Sur les 31 emplois générés, 19 emplois auraient pu rester sur ces territoires.

Dans le cadre de cette étude, nous avons pu comparer deux opérations présentant des caractéristiques équivalentes en termes de coût d’opération et de volume de bois employé. Pour l’une, c’est le choix du bois local mis en œuvre par une entreprise située à moins de 80 Km qui a été fait. Pour l’autre, c’est celui du bois d’origine étrangère transformé par une entreprise française.

Les résultats parlent d’eux-mêmes : nous constatons en effet que les retombées induites sont dans un rapport de 1 à près de 3, allant de 35 % de retombées pour le second projet à 91 % pour le projet le plus « local »… de quoi justifier le choix du bois local pour les élus locaux !

N’hésitez pas à faire appel à l’expertise de notre pôle Bois Construction qui vous permettra de maximiser les retombées territoriales de vos projets.

Contactez le Pôle Bois Construction des Collectivités forestières Occitanie :

construction_bois@communesforestieres.org / 04.11.75.85.17