Structurer l’approvisionnement en circuits-courts

Avec le Bois-énergie, les Communes forestières s’inscrivent dans la logique d’utilisation du bois en circuit court pour favoriser l’économie et les emplois au sein des territoires. Cette logique passe par le renforcement les solidarités entre le milieu rural (fournisseur de bois) et urbain (consommateur de bois). C’est d’ailleurs l’un des fondements du premier contrat de réciprocité forestier de France, entre Montpellier Méditerranée Métropole et la Communauté de Communes des Monts de Lacaune et de la Montagne du Haut Languedoc.

Les élus en charge du développement économique local sont légitimes pour orienter la destination de la ressource.

Un propriétaire forestier a plusieurs possibilités pour commercialiser ses bois. Suivant le mode qu’il choisit, il peut maitriser ou pas la destination finale de ces produits. Il en est de même pour les bois de récupération. L’objectif est donc de choisir le mode qui permettra d’orienter les bois vers la plateforme bois énergie locale.

Ensuite, la collectivité propriétaire d’une chaufferie doit consulter pour son approvisionnement dans le cadre du Code des Marchés Publics. Il est donc nécessaire à cette étape que vous effectuiez une consultation qui vous permette de maitriser l’origine des bois.

L’ensemble de cette logique doit être maitrisée. Dans le cas contraire, vous risquez de mettre en place une chaufferie qui n’utilisera pas un bout de bois local, ce qui n’est pas forcément votre objectif !

L’intégralité des solutions possibles est aujourd’hui maitrisées par les Collectivités forestières. Nous pouvons vous accompagner dans votre réflexion pour que l’approvisionnement corresponde pleinement à vos attentes et vos objectifs politiques de territoire.