Bois des Territoires du Massif Central TM

Bois des Territoires du Massif Central TM

Les Collectivités forestières défendent la valorisation du bois local, sous toutes ses formes, en circuit-court, transformé par des entreprises locales.

La majorité du bois utilisé dans la construction aujourd’hui provient d’un marché international. Utiliser du bois local favorise l’économie locale et les emplois locaux. Cela participe également à un développement positif de la filière bois dans son ensemble.

Les élus en tant que Maître, d’ouvrage, public, construisent ou rénovent des bâtiments. A ce titre, les collectivités peuvent inclure du bois dans l’ensemble de leur, projets de bâtiments, mais également d’aménagements (bardage, terrasses, poteaux signalétiques, etc…).

Le Code des Marchés publics encadre l’ensemble des achats des collectivités. Il interdit de faire référence à une origine géographique. Il impose la libre concurrence, la non-discrimination, etc…

Les Collectivités forestières, consciente de cette situation, ont initié une réflexion dans la suite des Etats Généraux de la filière bois du Massif central. Le travail collaboratif avec l’ensemble des membres de filière (de l’amont à l’aval) a abouti à la mise en place d’une marque collective de certification adossée à un système de traçabilité à 100%.

Cette marque de traçabilité est aujourd’hui active et les Maitre d’ouvrage publics peuvent l’inscrire dans leurs marchés. Un guide de rédaction des marchés a été réalisé avec l’appui de 2 juristes pour valider une rédaction sans failles.

Cette démarche, 100% légale, permet de développer la filière bois construction en bois local, de manière reproductible à grande échelle. Plusieurs Maitre d’ouvrage ont déjà utilisé cette démarche avec succès.

Les Collectivités forestières accompagnent l’ensemble des Maitres d’ouvrages publics pour inscrire cette démarche dans les marchés tandis que l’Association de Valorisation des Bois du Massif Central (qui porte la marque) accompagne les entreprises dans leur certification.

Lien vers le site de l’Association de Valorisation des Bois du Massif Central

BOIS LOCAL:
Quelles retombées sur votre territoire?

BOIS LOCAL:<br>Quelles retombées sur votre territoire?

Les Collectivités forestières défendent la valorisation du bois local, sous toutes ses formes, en circuit-court, transformé par des entreprises locales.

La majorité du bois utilisé dans la construction aujourd’hui provient d’un marché international. Utiliser du bois local favorise l’économie locale et les emplois locaux. Cela participe également à un développement positif de la filière bois dans son ensemble.

Le programme « 100 constructions publiques en bois local » porté par les Communes Forestières a démontré à la fois la faisabilité technique d’utiliser du bois local pour construire des bâtiments performants, mais a également permis de construire les méthodes qui permettent de se garantir à 100 % de l’origine du bois pour favoriser l’économie locale et les circuits-courts.

L’effet induit: le territoire concerné retrouve des retombées économiques, sociales et environnementales non négligeables. Il inscrit aussi l’ensemble de ses espaces forestiers dans une logique de sylviculture et de gestion durable en reprenant la mesure de la qualité potentielle de ses bois et forêts.

Pour quantifier cela, les Communes forestières ont développé un outil permettant d’intégrer l’ensemble des données et d’identifier les retombées pour le territoire. Cet outil a été développé en partenariat avec la société BIOM Work.

Les Collectivités forestières effectuent cette analyse sur l’ensemble des projets suivis ou à la demande. Celle-ci peut être effectuée :

  • en amont du projet pour permettre d’effectuer les bons choix,
  • en aval du projet pour permettre au Maitre d’ouvrage de communiquer sur les choix qu’il a effectué.

Pour exemple, un projet 100% bois local, mis en œuvre par des entreprises locales aura un retour au territoire de 85%. Cela veut dire que 85% de l’argent investit par la collectivité aura un retour sur son territoire. A contrario, un projet utilisant du bois d’importation aura un retour inférieur à 30%.

Construire en bois local
une boîte à outils pour les élus

Construire en bois local<br>une boîte à outils pour les élus

En tant que maîtres d’ouvrages de bâtiments publics, les élus ont la possibilité d’utiliser le bois local pour la construction et l’aménagement intérieur et extérieur. Ils ont un rôle d’exemplarité et de promotion sur leur territoire.

L’objectif en favorisant le bois local et les circuits courts est de dynamiser la filière bois dans son ensemble et de créer des emplois, de l’économie circulaire et des parts de marchés pour les entreprises du territoire. Un lien direct avec la traçabilité des bois est mis en place.

Le Code des Marchés Publics (CMP) ne permet pas de faire référence à une origine géographique. Il impose la libre concurrence, la non-discrimination, etc…

Afin d’inclure du bois local dans l’ensemble des projets des collectivités, il convient de définir un projet qui puisse:

  • utiliser la ressource locale (ne pas imaginer des choses qui ne puissent pas être trouvées localement)
  • être réalisé par les savoir-faire locales (ne pas imaginer des choses que les entreprises locales ne peuvent pas fournir/fabriquer)

Pour cela, un échange entre l’équipe de maîtrise d’œuvre, le maître d’ouvrage et les communes forestières est primordial pour la réussite du projet.

Vis-à-vis du code des marchés publics plusieurs solutions existent :

  • Décrire clairement et précisément son souhait à chaque étape du projet depuis l’idée, jusqu’à l’inauguration)
  • Fournir la matière première : le bois. Le CMP autorise cette possibilité. Le maître d’ouvrage peut alors utiliser son propre bois (forêt communale) ou passer un marché pour en acheter
  • S’appuyer sur une démarche de marque telle que la marque « Bois des Territoires du Massif CentralTM»

L’ensemble de ces méthodes sont connues, testées et éprouvées sur plusieurs dizaines de projets. L’utilisation du bois local n’inclut pas de complexités au projet ni de surcoût ou de délais supplémentaires. Il est cependant important d’intégrer cette dimension le plus tôt possible dans le projet.

Nous avons mis en place une boite à outils pour vous accompagner dans tous vos projets susceptibles d’utiliser du bois local.

 

Développer les projets de construction en bois local

Développer les projets de construction en bois local

Au travers de leur rôle de maîtres d’ouvrages de bâtiments publics, les élus ont la possibilité d’utiliser le bois local pour la construction et l’aménagement intérieur et extérieur. Les élus ont un rôle d’exemplarité et de promotion sur leur territoire.

L’objectif en favorisant le bois local et les circuits courts est de dynamiser la filière bois dans son ensemble et de créer des emplois, de l’économie circulaire et des parts de marchés pour les entreprises du territoire. Un lien direct avec la traçabilité des bois est mis en place.

Le Code des Marchés Publics ne permet pas de faire référence à une origine géographique. Il impose la libre concurrence, la non-discrimination, etc…

Afin d’inclure du bois local dans l’ensemble des projets des collectivités, il convient de :

  • Définir un projet qui puisse utiliser la ressource locale (ne pas imaginer des choses qui ne puisse pas être trouvées localement)
  • Définir un projet qui puisse être réalisé par les entreprises locales (ne pas imaginer des choses que les entreprises locales ne peuvent pas fournir/fabriquer)

Pour cela, un échange entre l’équipe de Maître d’Œuvre, le Maître d’Ouvrage et les Communes forestières est primordial pour la réussite du projet.

Vis-à-vis du code des marchés publics plusieurs solutions existent :

  • Décrire clairement et précisément son souhait à chaque étape du projet depuis l’idée, jusqu’à l’inauguration,
  • Fournir la matière première : le bois. Le code des marchés publics autorise cette possibilité. Le maître d’ouvrage peut alors utiliser son propre bois (forêt communale) ou passer un marché de fourniture pour en acheter,
  • S’appuyer sur une démarche de marque telle que la marque Bois des Territoires du Massif centralTM (BTMC). Toutes les marques ne permettent pas de se différencier dans les marchés publics. Il est essentiel de prendre des marques collectives de certification adossées à un système de traçabilité à 100% telles que BTMC ou équivalent.

L’ensemble de ces méthodes sont connues, testées et éprouvées sur plusieurs dizaines de projets. L’utilisation du bois local n’inclue pas de complexités au projet, ni de surcoût ou de délais supplémentaires. Il est cependant important d’intégrer cette dimension le plus tôt possible dans le projet.

Les Collectivités Forestières accompagnent tous les porteurs de projets publics dans leur démarches de l’idée à l’inauguration.

N’hésitez pas à nous contacter.